Abats la culpabilité parentale !

Culpabilité parental

En ce moment de crise mondiale, nous cherchons des solutions pour arrimer notre vie familiale et professionnelle.

Nous avons été pris d’assaut avec la nouvelle de vendredi dernier concernant l’avis de la fermeture des écoles. 

Nous devons faire appel à certaines qualités comme ; la flexibilité, le courage, le calme, la patience et l’empathie.

Nous nous sentons un peu tous pris entre le travail et les enfants à la maison. Avec si peu d’avis nous faisons et trouvons les meilleures solutions pour pallier à la situation d’urgence. Certains feront du télétravail, d’autres iront physiquement dans leur milieu pendant que les enfants seront avec papi et mamie. Peu importe, la solution pour laquelle vous avez opté, elle est la meilleure pour vous et vos enfants présentement dans les circonstances. 

Ne vous sentez pas coupable de laisser les enfants sortir de la structure et la routine habituelle. Cette situation n’est pas courante. 

Si vous devez travailler et personne ne peut vous épauler avec vos enfants, c’est correct de les laisser un peu plus devant la télévision ou de manger en regardant son émission favorite. L’important est de ne pas en faire une habitude.


4 trucs pour vous organiser et mieux gérer la situation.

1- Faites-vous un horaire et alternez entre le moment passé avec les enfants et le temps de travail. 

En faisant ce rituel et en informant les enfants, vous aurez une meilleure collaboration de leur part et moins d’insécurité. Ils sauront qu’est-ce qui arrive étape par étape. 

2- Le temps passé avec vos enfants devrait être le plus possible totalement consacré à eux. Plus vos enfants sentiront que vous êtes avec eux et totalement à eux, plus ils seront émotionnellement satisfaits. Plus vous pourrez focaliser sans être dérangé dans votre période de travail. C’est prouvé, le temps de qualité avec un enfant n’est pas sa durée, mais sa qualité. Soyez joyeux, aimant et surtout très appréciatif de son moment passé sans vous auprès de lui.

3- Vous pouvez aussi leur aménager un espace « travail ». Dans leur espace, remplacer l’ordinateur par des jeux qu’ils aiment adaptés à leur âge. Lego, casse-tête, papiers et crayons, pâte à modeler. Ils se sentiront privilégiés et inclus dans le sens qu’ils auront eux aussi leur endroit et leurs accomplissements tout comme vous. 

4- Mettez de côté les modèles sociaux qui mettent du stress sur votre famille. Souvent, les mamans se culpabilisent quand elles n’offrent pas 3 repas par jour équilibrés. Vous avez besoin de calme et de vous centrer. Le stress et la culpabilité sont à proscrire. Le calme, l’enracinement et la centration sont les qualités qui vous aideront à rester ici au moment présent. 


Ce n’est pas le temps de vous infliger des remontrances du style : « Je n’en fais pas assez, je devrais en faire plus ». Sachez que ce genre de comportement prend beaucoup d’énergie. 

Gardez le cap, en vous disant que vous faites de votre mieux et tout votre possible en ce moment d’instabilité