Quand l’hypersensibilité rime avec intensité. Comment aider l’enfant à s’autogérer?

Saviez-vous qu’entre 15% à 20% de la population sont catégorisés d’hypersensibles, adultes et enfants confondus?


L’hypersensibilité normal ou pas ?

L’hypersensibilité est un trait de caractère qui se manifeste par une sensibilité plus élevée que la moyenne. De façon temporaire ou durable l’hypersensibilité submerge la personne d’émotions intenses. Les gens hypersensibles doivent apprendre à vivre avec cet état. Pour ses proches la personne peut être perçue comme exagérée, extrême ou très intense.

Il faut savoir que chez les enfants entre zéro et sept ans, l’hypersensibilité est normale. Comme l’enfant est connecté directement avec son cœur et ses émotions, qu’il cherche à assouvir ses besoins et ses désirs immédiats, un rien peut le faire éclater. Cette situation perdure tant que l’enfant n’aura pas appris l’autocontrôle.


Comment l’hypersensibilité se manifeste chez l’enfant?

⦁ Il fait des crises facilement.
⦁ Il pleure facilement (de grosses larmes et de gros sanglots).
⦁ Il a une faible tolérance à la frustration.
⦁ Il a des réactions exagérées par rapport au déclencheur.
⦁ Il a de la difficulté à faire des choix, ou il est très tranchant.
⦁ Il est nerveux et agité.
⦁ Il est très timide.
⦁ Il a un grand besoin de calme.
⦁ Il est sensible aux bruits, aux odeurs, aux textures.

Oui, l’enfant hypersensible bouge beaucoup et nous avons tendance à le surstimuler en le tenant très occupé avec une panoplie d’activités. En lui offrant un horaire surchargé en pensant que c’est ce a besoin.

Comme les manifestations de notre enfant hypersensible peuvent être relativement intenses, nous aurons aussi tendance à utiliser des stratégies d’éducation traditionnelles pour calmer son état d’intensité. C’est-à-dire en haussant le ton, en chicanant, en répétant, en sermonnant en utilisant des stratégies négatives qui ne feront qu’amplifier l’intensité des réactions de l’enfant. C’est à ce moment que nous embarquons dans une escalade d’intensité qui affecte l’harmonie familiale, en plus de contribuer à diminuer l’estime et la confiance de l’enfant.


Facteurs qui influencent l’hypersensibilité des enfants

⦁ Les techniques éducatives utilisées avec les enfants

Plus notre approche éducative en tant que parent est consciente et bienveillante, plus notre enfant se sentira accepté, compris et reconnu dans son hypersensibilité et les symptômes de cette hypersensibilité s’estomperont. 

⦁ Un horaire surchargé, des endroits trop bruyants, sont à éviter pour les enfants hypersensibles.


⦁ L’environnement et les événements, de la mère, vécue durant la grossesse sont des facteurs importants sur l’hypersensibilité des enfants. Il est maintenant prouvé par les chercheurs que le fœtus est directement lié aux émotions et à chacune des vibrations de ses parents, mais encore plus en connexion avec la maman.

⦁ Le déroulement de l’accouchement peut, lui aussi, influencer le tempérament de l’enfant. Comme par exemple si un grand stress est vécu lors de l’accouchement. (Enfant avec le cordon ombilical autour du cou, siège, ou toutes autres complications).

⦁ L’interaction des parents avec l’enfant. Par exemple, si des parents sont anxieux quand l’enfant pleure beaucoup, cette anxiété se à l’enfant et une spirale montante d’anxiété se forme dans la relation, voire dans la famille. Bref, la santé psychologique des parents est importante. 

Les enfants sont des éponges et sont sensibles à leur environnement. Heureusement, l’hypersensibilité peut s’atténuer avec le temps, dépendamment de nos façons d’intervenir et de la percevoir.

Si nous trouvons la situation difficile, que nous sommes exaspérés par le comportement intense de notre enfant et que la situation nous use. Si nous percevons l’hypersensibilité et l’intensité comme des réactions anormales et que notre but est « d’arranger » notre enfant à tout prix, nos interventions et nos interactions seront teintées de négativité par notre impatience. Cette façon de faire ne fera qu’augmenter la réactivité de l’enfant. Plus nous mettons l’accent sur les aspects négatifs, plus nous nourrissons les comportements inadéquats de l’enfant.

Ne serait-il pas plus sain de lui offrir un milieu harmonieux, où la bienveillance et la compréhension ? Un environnement où l’enfant sera vu, reconnu et accepté contribuera à rassurer l’enfant et faire diminuer son hypersensibilité.


L'hypersensibilité se gère !
Voici quelques stratégies efficaces

Comment peut-on aider son enfant à mieux gérer son hypersensibilité et ainsi avoir une meilleure harmonie familiale?

⦁ En travaillant de façon positive. Reconnaître les forces et les qualités de l’enfant hypersensible vous permettra de mieux accueillir certains comportements. L’hypersensibilité permet aux enfants, et aux adultes, d’être plus à l’écoute de l’autre. Ce sont des êtres intuitifs, créatifs et observateurs, alors pourquoi ne pas miser sur ces aptitudes?

Parce que le comportement de notre enfant dérange, tendance à vouloir éliminer, voire même écraser le dit comportement.

⦁ Une autre bonne stratégie consiste à émuler le comportement souhaité.

Lorsque la situation se présente, invitez votre enfant à décrire ses émotions en donnant l’exemple en décrivant les vôtres, lorsque vous sentez votre soupape monter. Exprimezadéquatement vos émotions et accompagnez votre enfant dans l’expression des siennes

Voici un exemple : « Rafael, je sens monter ma colère. Je sens qu’elle est là. Je la sens monter dans mon corps, dans mon cœur, dans ma tête. »

⦁ Respecter le besoin de calme de l’enfant. Pour vous assurer de passer une soirée chaotique, rien de mieux que d’amener son enfant hypersensible à l’épicerie après une journée à la garderie ou à l’école. L’exposer à la grosse lumière, aux bruits, aux 100 000 tentations, en le surstimulant, alors que notre enfant aurait besoin de calme. Toutes ces stimulations équivalent pour lui à l’asseoir sur un tapis de clous et viennent stresser nos hypersensibles.

Laissez-leur du temps de jeux libres, sans écran et stimulation, optimiser la créativité et les temps seul.

⦁ Ne pas faire de comparatifs avec la fratrie, afin de ne pas favoriser le sentiment d’injustice. À ce sujet, je vous invite à lire le texte suivant sur ma page de blogue. https://www.vivessens.com/est-ce-que-ce-sont-des-phrases-qui-vous-sont-familieres/


Pour une parentalité consciente

À la lumière de ce que je viens tout juste d’écrire, vous comprendrez qu’un enfant hypersensible ne répond pas favorablement aux techniques conventionnelles d’éduquer. Une parentalité pour comprendre et connecter avec son enfant, aura beaucoup plus de succès.

Jouer à la police ou au gestionnaire de crise ne fera qu’envenimer l’ambiance familiale, alors que de revêtir le rôle d’un parent accompagnateur vous permettra d’être moins fatigué, plus patient et vos enfants moins stressés et moins sensibles.

La vie va vite et ce que nous souhaitons de pouvoir passer du temps de qualité avec nos enfants pour les voir s’épanouir et grandir harmonieusement.

Ne croyez-vous pas l’harmonie au sein de votre famille vous permettrait aussi d’apprécier encore plus votre rôle parental?

Pour atteindre l’harmonie familiale j’offre des cours en ligne, du coaching et un programme complet d’accompagnement.

Informez-vous : https://calendly.com/vivessens/appel-decouverte